Evolution de la garniture des tapissiers décorateurs


garniture en pelote   Garniture d’époque Louis XIII (1610-1643) : les tapissiers de l’époque de Louis XIII font des garnitures composées d’un simple rembourrage, un genre de garniture en pelote. Les sièges sont recouverts de cuir gaufré, fixé par des clous à tête bombée ou bien de tapisserie ou d’étoffe.

   Garniture d’époque Louis XIV  (1643-1715) : Le style Louis XIV est plus court que le règne. Il s’arrête vers 1710. A cette époque les tapissiers modifient les garnitures des sièges. Ils donnent une épaisseur aux fauteuils en confectionnant une cuvette grossière c’est a dire une sorte de gros bourrelet de crin. Le centre du siège était rempli de fibres. L’inconvénient de ce type de garniture, c’est qu’elles se tassaient facilement.

Garniture d’époque Louis XV. Là encore la durée d’évolution de ce style est plus courte que celle du du règne de Louis XV. Elle s’étend de 1723 à 1750  alors que les dates de règne de Louis XV vont de 1715 à 1774. Les tapissiers de l’époque vont faire ce que l’on appelle des garnitures tendues piquées en plein. La garniture est piquée tendue sur sangle. Elle a un volume plus important donc plus confortable. La forme est donnée par le nombre de points de piquage. Ce type de garniture convient pour tous types de sièges.

SONY DSC   Garniture d’époque Louis XVI (1774-1793) : les tapissiers affinent de plus en plus leurs techniques de piquage ; elles deviennent plus fines et plus précises

Garniture d’époque Empire (1804-1815) : l’art est au service du prestige impérial. Napoléon 1er rétablit une vie de Cour fastueuse. Les meubles Empire accusent le triomphe de la forme cubique. Les garnitures des sièges doivent donc être droites ; pour cela les tapissiers vont exécuter des garnitures en lame de couteau. La finesse du point est donnée par le point de chaînette. A cette époque apparaissent aussi les garnitures en cuvette avec un coussin en plumes.

Garniture du XIXème siècle : Les tapissiers vont utiliser des ressorts biconiques pour rendre les garnitures plus souples.  Apparition de la technique du guindage. Sous le second Empire, les tapissiers développe également la technique du capiton. C’est à cette époque que l’art du tapissier atteint son apogée.

N_prod_photo1_4601_1196090859   Garniture moderne : La forme est donnée par un profil de mousse agloméré, la garniture est suspendue par des sangles élastiques. Le remplissage se fait avec plaques de mousse de différentes densité plus ou moins souples.

A propos stephaniehallaire

Titulaire du CAP Tapissier d'ameublement en Sièges, je pratique la Réfection de sièges à l'ancienne depuis 9 ans. Littéralement passionnée par mon métier, je mets mon savoir faire à votre disposition pour sublimer vos fauteuils.
Cet article, publié dans tuto tapissier, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s