Guindage fauteuil bridge


Le guindage des ressorts

Positionnement des ressorts

Positionnement des ressorts

Pour le tapissier c’est une partie un peu physique et technique. Vous êtes nombreux, tapissier amateur, à me poser des questions sur le guindage des ressorts. Je vais essayer d’y répondre en m’appuyant sur un fauteuil simple : le fauteuil bridge

 

1 – La répartition des ressorts : la première question que le tapissier se pose face à son fauteuil est généralement la suivante : combien faut il poser de ressorts et où dois je les mettre ?Comme la plupart des personnes s’assoit sur le devant du siège, il est préférable de concentrer les ressorts sur la devanture. Ils ne doivent pas être placés contre la ceinture afin de laisser du crin pour la garniture. Le tapissier répartit ses ressorts et trace sur le sanglage leur emplacement pour faciliter la pose. Les ressorts doivent être alignés verticalement et horizontalement.

le guindage des ressorts

le guindage des ressorts

Pour un fauteuil bridge, en règle générale, le tapissier pose 9 ressorts ( 3 rangées de 3 ressorts).

 

 

 

 

 

Fixation de départ

Fixation de départ

2 – La pose des cordes de guindage : au départ et à l’arrivée de chaque axe de guindage, le tapissier appointe 2 semences de 14mm, distantes de 1cm et formant un « V ». Celles-ci sont enfoncées à moitié dans le bois au milieu de la ceinture. Chaque corde à guinder doit mesurer un peu plus de 3 fois la profondeur du siège (pour les axes verticaux) ou 3 fois sa largeur (pour les axes transversaux).

Les axes transversaux : le tapissier commence toujours par eux. Il fixe la corde sur un côté du siège. Le tapissier divise la corde en 2 puis il la fixe de chaque côté des semences de départ. Le tapissier tient bien la corde et il enfonce ces semences. La corde la plus courte va passer autour de la première spire (sous le pavillon) du premier et du dernier ressort. Pour les ressorts du milieu, le tapissier fera un passage simple de la corde autour du pavillon supérieur .Cf schéma ci contre. En faisant ce travail, le tapissier écrase les ressorts jusqu’à la hauteur désirée. Le tapissier maintient bien la tension et la hauteur et il attache la corde aux 2 semences à l’arrivée avec un nœud exécuté de façon différente. Le tapissier fixe ainsi toutes cordes transversales

Passage et fixation des cordes

Passage et fixation des cordes

Les axes verticaux : les cordes verticales ne doivent pas écraser les ressorts,ceux-ci étant déjà bien maintenus à la bonne hauteur. La démarche à suivre est la même que celle décrite précédemment, à la différence que le tapissier devra passer sa corde autour de chaque ressort et de chaque corde rencontrés lors de son passage.

Article écrit par Stéphanie Hallaire, tapissier à Rueil Malmaison

A propos stephaniehallaire

Titulaire du CAP Tapissier d'ameublement en Sièges, je pratique la Réfection de sièges à l'ancienne depuis 9 ans. Littéralement passionnée par mon métier, je mets mon savoir faire à votre disposition pour sublimer vos fauteuils.
Cet article, publié dans tuto tapissier, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s